Baisse de production photovoltaique invisible

Le printemps bat son plein, les jours rallongent rapidement et chaque propriétaire de centrale photovoltaïque aimerait s’assurer de l’optimisation de sa production d’électricité, synonyme d’une bonne rentabilité financière de leur investissement.

Seulement, on ne s’improvise pas expert du photovoltaïque et vérifier que l’afficheur de ses onduleurs est bien « au vert » ne suffit pas. Nombres  d’éléments invisibles peuvent altérer le rendement d’une installation.

Prenons quelques exemples :

  • Côté onduleur tout d’abord, il arrive qu’un onduleur démarre tardivement et si l’on n’est pas là, au lever du soleil, la panne passera inaperçue. L’onduleur peut aussi plafonner sa production, panne due à un étage de puissance défectueux par exemple, et ne pas délivrer la puissance attendue. Celui-ci peut aussi avoir des « ratés » si la tension réseau (lorsqu’on est en fin de ligne) est trop élevée.
  • Côté modules  ensuite, il arrive qu’un fusible ne soit plus passant sur une chaine de modules, et l’onduleur semblera fonctionner correctement alors qu’il ne délivrera pas la puissance attendue. La tension d’une chaine peut diminuer si une diode d’un module est grillée, de même l’onduleur ne délivrera pas la puissance attendue.

Ces quelques exemples montrent bien que l’on peut passer une année entière à ne se rendre compte de rien, et lorsque l’on reçoit son relevé de production, c’est la douche froide.

C’est pourquoi depuis 4 ans, plus de 300 clients ont fait appel à Emasolar pour assurer la maintenance de leur revenu solaire. Nos experts surveillent en continu la bonne production de votre centrale photovoltaïque et détectent rapidement l’apparition de ces défauts « invisibles ». Une intervention curative peut alors rapidement être programmée pour corriger le défaut. Le coût de cette intervention sera compensé par le gain de production. Ainsi un contrat de maintenance assure un revenu régulier et sans mauvaise surprise de votre rente photovoltaïque.